Aller au contenu
Accueil / Vendre des sous-vêtements en ligne : le guide pour se lancer

Vendre des sous-vêtements en ligne : le guide pour se lancer

La vente de sous-vêtements usagés est le genre d’activités peu courantes, qu’on ne raconte pas aux repas de famille, mais qui peut littéralement rapporter gros, et sans efforts. Au même titre que les fétichistes de pieds, certaines personnes sont prêtes à payer beaucoup d’argent pour recevoir des culottes ou soutiens-gorges déjà portés. On parle ici de revendre des culottes usagées à 25 € l’unité, voire plusieurs centaines d’euros. Certaines personnes disent gagner 500 € de plus tous les mois grâce à cette activité. D’autres rapportent avoir gagné jusqu’à 60 000 €. Voici entre autres ce qu’il faut savoir et comment s’y prendre.

Vendre des culottes usagées : voici comment faire

Il ne faut pas chercher midi à quatorze heures pour comprendre comment gagner de l’argent de cette façon, mais résumons les choses :

Porter un sous-vêtement

  1. Choisissez le bon sous-vêtement : Optez pour des culottes ou des soutiens-gorges en bon état, propres et attrayants.
  2. Portez-les pendant une période déterminée : La durée peut varier selon les préférences des acheteurs, mais généralement, il s’agit de les porter pendant un ou plusieurs jours. Assurez-vous de respecter les demandes spécifiques des clients, comme les activités à faire en les portant (sport, travail, etc.).

Trouver un acheteur en ligne

  1. Créez un profil attractif sur une plateforme spécialisée : Inscrivez-vous sur des sites comme TastySlips, Panty-Place ou Vends-ta-culotte. Utilisez des photos de qualité et rédigez des descriptions détaillées et séduisantes de vos articles.
  2. Soyez actif et réactif : Répondez rapidement aux messages des acheteurs potentiels. Proposez des options personnalisées pour attirer davantage de clients.
  3. Utilisez les réseaux sociaux : Utilisez des hashtags pertinents sur Instagram, Twitter, et même TikTok pour toucher un public plus large. Créez un compte dédié pour séparer cette activité de votre vie personnelle.

Expédier le colis

  1. Préparez le colis avec soin : Utilisez un emballage discret et soigné. Emballez vos articles sous vide ou dans un sac à fermeture éclair pour préserver leur fraîcheur.
  2. Incluez une note personnelle : Ajoutez une petite note manuscrite pour rendre l’expérience plus intime et personnelle pour l’acheteur.
  3. Assurez-vous de l’anonymat : Utilisez les services de la plateforme pour garantir votre anonymat. La plupart des plateformes fournissent une adresse de retour afin que vous n’ayez pas à utiliser votre adresse personnelle.
  4. Choisissez un mode d’expédition sécurisé : Optez pour une livraison avec suivi pour assurer que le colis arrive à bon port. Informez l’acheteur du numéro de suivi dès que le colis est expédié.

C’est aussi simple que ça, et c’est de cette façon que de nombreuses personnes réussissent à arrondir leurs fins de mois sans se prendre la tête.

Les 5 meilleures plateformes pour vendre des sous-vêtements usagés

Chacune de ces plateformes offre des avantages uniques, et en fonction de vos besoins et préférences, vous pouvez trouver celle qui vous convient le mieux pour optimiser vos ventes.

TastySlips

TastySlips est une plateforme dédiée à la vente de sous-vêtements usagés, offrant un anonymat maximal pour les vendeuses. L’inscription est gratuite et simple, et vous pouvez commencer à vendre rapidement. La plateforme perçoit une commission de 30 % sur chaque vente, ce qui peut sembler élevé, mais en échange, TastySlips garantit que vos informations personnelles restent confidentielles. Le paiement se fait via la plateforme, ce qui ajoute une couche de sécurité pour les transactions financières. De plus, TastySlips propose des options premium pour augmenter la visibilité de votre boutique et attirer plus de clients.

Panty-Place

Panty-Place est une autre plateforme populaire pour vendre des sous-vêtements usagés. Elle se distingue par sa facilité d’utilisation et son large public. L’inscription est également gratuite, et il n’y a pas de frais de listing pour mettre en vente vos articles. Panty-Place prélève une commission de 20 % sur chaque vente, ce qui est un peu moins que TastySlips, offrant ainsi une marge bénéficiaire plus intéressante pour les vendeuses. Les utilisateurs peuvent créer des profils détaillés et télécharger des photos de haute qualité pour attirer plus d’acheteurs. La plateforme permet aussi de recevoir des demandes spécifiques de clients, augmentant ainsi les opportunités de vente.

Vends-ta-culotte

Vends-ta-culotte est une plateforme française spécialisée dans la vente de sous-vêtements usagés. L’inscription y est gratuite et relativement rapide. La commission prélevée par la plateforme est de 25 % par vente. Une caractéristique notable de Vends-ta-culotte est sa communauté active et ses forums de discussion, où les vendeuses peuvent échanger des conseils et des astuces pour améliorer leurs ventes. En plus de cela, la plateforme offre des outils marketing pour promouvoir vos articles et atteindre un plus grand nombre de clients. Les vendeuses peuvent aussi bénéficier de la fonctionnalité de boutique en ligne personnalisée, rendant leur profil unique et attrayant.

MYM et OnlyFans

Bien que MYM et OnlyFans ne soient pas exclusivement dédiés à la vente de sous-vêtements usagés, ces plateformes offrent une grande flexibilité pour divers types de contenus pour adultes, y compris la vente de lingerie portée. Les commissions sur ces plateformes varient, MYM et Onlyfans prélèvent généralement 20 %, ce qui est compétitif. Ces sites permettent aux créateurs de contenu de diversifier leurs revenus en proposant des abonnements, des contenus exclusifs et des interactions personnalisées avec leurs fans. Utiliser MYM et OnlyFans pour vendre des sous-vêtements usagés peut être une stratégie complémentaire pour maximiser les revenus, surtout si vous avez déjà une base de followers sur ces plateformes.

SofiaGray

Sofia Gray est une autre plateforme populaire pour la vente de sous-vêtements usagés. Cette plateforme permet aux vendeuses de garder 100 % de leurs revenus, sans aucune commission prélevée sur les ventes. Pour commencer, les vendeuses doivent choisir une formule d’abonnement pour configurer leur boutique. Sofia Gray offre la possibilité de vendre divers articles comme des sous-vêtements, des photos, des vidéos, et bien plus encore. Les vendeuses peuvent entrer en contact directement avec les acheteurs, et retirer leurs fonds via plusieurs options de paiement pratiques. La plateforme utilise des jetons SG, une monnaie interne pour faciliter les transactions entre acheteurs et vendeurs.

Guide pratique pour vendre des sous-vêtements usagés

Vendre des sous-vêtements usagés peut sembler simple, mais pour maximiser vos revenus, il est essentiel de suivre quelques bonnes pratiques. Voici un guide complet pour vous aider à réussir dans cette activité lucrative.

Rédiger une description détaillée

La description de votre produit est cruciale pour attirer les acheteurs. Soyez aussi spécifique et détaillé que possible.

Mentionnez les activités que vous avez réalisées en portant le sous-vêtement. Les acheteurs sont souvent intéressés par les détails de votre journée :

  • « Portée lors d’une séance de gym intense »
  • « Portée pendant une journée de travail stressante »
  • « Portée lors d’une sortie nocturne »

Indiquez clairement combien de temps le sous-vêtement a été porté. Cela peut inclure :

  • « Portée pendant 24 heures »
  • « Portée pendant un week-end complet »
  • « Portée pendant une semaine entière »

Proposer des choix aux clients

Offrir des options personnalisées peut grandement augmenter vos ventes. Soyez flexible et prêt à adapter vos offres selon les demandes des clients.

Proposez une variété de sous-vêtements pour attirer différents types d’acheteurs :

  • « Culottes en coton »
  • « Strings en dentelle »
  • « Soutiens-gorge »
  • « Collants ou bas »

Permettez aux clients de choisir combien de temps ils souhaitent que le sous-vêtement soit porté :

  • « 1 jour »
  • « 3 jours »
  • « 7 jours »
  • « Plusieurs semaines »

Trouver des clients

L’importance de la visibilité ne peut être surestimée. Utilisez toutes les ressources disponibles pour trouver et attirer des acheteurs.

Inscrivez-vous sur des plateformes dédiées comme TastySlips, Panty-Place, ou Vends-ta-culotte. Ces sites attirent déjà un public intéressé par ce type de produit :

  • Créez un profil attractif avec des photos de qualité
  • Utilisez des mots-clés pertinents dans vos descriptions
  • Répondez rapidement aux messages et demandes des acheteurs

Les réseaux sociaux peuvent élargir votre audience et attirer des clients supplémentaires :

  • Utilisez Instagram, Twitter, et même TikTok pour promouvoir vos produits
  • Créez des comptes dédiés à cette activité pour maintenir votre anonymat
  • Utilisez des hashtags populaires comme #pantyseller, #usedunderwear, et #fetishwear

Bon à savoir

Si vous comptez vendre uniquement avec les réseaux sociaux, sans passer par les marketplaces habituelles, créez-vous un compte Stripe pour générer des liens de paiement à envoyer au client. C’est à mon sens la méthode la plus simple pour recevoir de l’argent, et les fonds seront virés sur le compte de votre choix 7 jours plus tard.

Fiscalité et déclaration des revenus en France

La vente de sous-vêtements usagés, en tant qu’activité génératrice de revenus, ne déroge pas aux obligations fiscales. Il est important de comprendre les réglementations fiscales en vigueur pour s’assurer de respecter la loi et éviter tout problème avec l’administration fiscale.

Réglementation fiscale

En France, les revenus provenant de la vente de sous-vêtements usagés doivent être déclarés comme tout autre revenu. Cette activité est soumise à la réglementation fiscale française, ce qui signifie que vous devez inclure ces revenus dans votre déclaration annuelle de revenus.

Déclaration des revenus

Les revenus générés par la vente de sous-vêtements usagés peuvent être classés dans différentes catégories fiscales en fonction de la nature et de la régularité de l’activité :

  • Bénéfices Non Commerciaux (BNC) : Si la vente est occasionnelle et ne constitue pas votre activité principale, les revenus peuvent être déclarés sous cette catégorie. Cela s’applique généralement aux personnes qui vendent quelques articles par mois.
  • Revenus d’activités commerciales : Si vous vendez régulièrement et en quantité significative, vous devrez déclarer ces revenus comme des revenus d’activités commerciales. Dans ce cas, il peut être nécessaire de vous enregistrer en tant qu’auto-entrepreneur ou sous un autre statut juridique approprié.

Exemples de gains réalistes

Voici quelques exemples de revenus potentiels en fonction de la régularité et du volume des ventes :

  • Revenus modestes : Pour une personne vendant occasionnellement quelques articles par mois, les revenus peuvent se situer entre 100 et 500 euros par mois.
  • Revenus moyens : Pour une activité plus régulière avec plusieurs ventes par semaine, les revenus peuvent atteindre entre 500 et 2000 euros par mois.
  • Revenus élevés : Les vendeurs les plus actifs, avec une base de clients fidèles et des produits de haute qualité, peuvent gagner 2000 euros ou plus par mois.

FAQ

Est-ce légal de vendre des sous-vêtements usagés ?

La vente de sous-vêtements usagés est légale en France, à condition de respecter certaines règles. Premièrement, il est essentiel de déclarer vos revenus issus de cette activité à l’administration fiscale. Deuxièmement, assurez-vous de ne pas violer les conditions d’utilisation des plateformes que vous utilisez pour vendre vos articles. Enfin, respectez la législation en matière de vente à distance et de protection des consommateurs.

Comment garantir l’anonymat ?

Pour garantir votre anonymat lors de la vente de sous-vêtements usagés, suivez ces conseils :

  1. Utilisez des plateformes sécurisées : Choisissez des plateformes qui offrent des mécanismes de protection de l’anonymat, comme TastySlips ou Panty-Place.
  2. Masquez vos informations personnelles : Utilisez des pseudonymes et ne partagez jamais votre adresse personnelle ou vos coordonnées bancaires directement avec les acheteurs.
  3. Utilisez des services de livraison discrets : Optez pour des services de livraison qui permettent de ne pas afficher votre adresse personnelle sur les colis.
  4. Gérez les paiements via les plateformes : Les plateformes spécialisées agissent comme intermédiaires, assurant que vos informations financières restent confidentielles.

Quels types de sous-vêtements se vendent le mieux ?

Les types de sous-vêtements qui se vendent le mieux varient en fonction des préférences des acheteurs, mais voici les plus demandés :

  • Culottes en coton : Appréciées pour leur confort et leur aspect naturel.
  • Strings en dentelle : Populaires pour leur aspect sexy et délicat.
  • Soutiens-gorge : Particulièrement ceux en dentelle ou en soie.
  • Collants ou bas : Souvent recherchés pour leur contact prolongé avec la peau.
  • Sous-vêtements de sport : Très demandés après des séances de sport intenses.

Combien de temps faut-il porter un sous-vêtement avant de le vendre ?

La durée pendant laquelle vous devez porter un sous-vêtement avant de le vendre dépend des préférences spécifiques de vos clients. Généralement, voici quelques indications :

  • 1 jour : Pour les acheteurs qui préfèrent une usure légère.
  • 2 à 3 jours : Offre une intensité moyenne et est souvent suffisante pour la plupart des acheteurs.
  • 1 semaine ou plus : Pour les clients qui recherchent une usure plus prononcée, avec des traces de transpiration ou d’autres signes d’utilisation prolongée.

Comment fixer les prix ?

Fixer les prix de vos sous-vêtements usagés dépend de plusieurs facteurs :

  1. Type de sous-vêtement : Les articles en dentelle ou en soie se vendent généralement à un prix plus élevé que ceux en coton.
  2. Durée du port : Plus vous avez porté l’article longtemps, plus il peut être vendu cher.
  3. Demande spécifique : Les demandes personnalisées (comme des sous-vêtements portés pendant le sport) peuvent justifier un prix plus élevé.
  4. Rareté et exclusivité : Si vous offrez des articles uniques ou difficiles à trouver, vous pouvez fixer un prix plus élevé. En règle générale, les prix peuvent varier de 25 euros pour une culotte portée une journée à plusieurs centaines d’euros pour des demandes spécifiques.

Quels sont les risques potentiels et comment les éviter ?

Les risques associés à la vente de sous-vêtements usagés incluent la violation de votre anonymat, les problèmes légaux et les transactions frauduleuses. Pour les éviter :

  1. Utilisez des plateformes sécurisées : Elles offrent des mécanismes de protection et agissent comme intermédiaires.
  2. Respectez la législation : Assurez-vous de déclarer vos revenus et de respecter les lois en vigueur.
  3. Protégez vos informations personnelles : Utilisez des pseudonymes et ne partagez pas vos coordonnées privées.
  4. Soyez vigilant avec les paiements : Utilisez les systèmes de paiement sécurisés proposés par les plateformes.
  5. Méfiez-vous des arnaques : Évitez les transactions hors plateforme et ne livrez les articles qu’une fois le paiement confirmé.